Accueil » Développement » CI » Travis CI – Comment automatiser nos tests
Symfony Travis CI

Travis CI – Comment automatiser nos tests

Qu’est-ce qu’une CI et quoi peut-elle servir ? Cet article va y répondre et vous donner une configuration simple pour pouvoir l’utiliser sur votre projet.

CI ? Continious Intégration ou intégration continue ?

L’intégration continue ( CI ) est un ensemble de pratique qui consiste à tester l’application à chaque modification (via un push git). L’avantage de cette pratique est de maintenir à jour votre application sans vous préoccuper de tester l’ensemble des codes métiers pour vous rassurer qu’il est toujours stable.

Ceci permet aussi de bloquer une branche lors d’une fusion (merge) s’il y a une erreur lors des tests. On réduit fortement la régression.

Dans cet article, je vais vous présenter Travis, une application web open-source qui va lancer vos tests à chaque commit sur votre dépôt Github. Dans un prochain article, on parlera de gitlab CI qui est incorporé directement dans gitlab.

Comment ça marche ?

Travis Ci marche uniquement avec des comptes Github. Dans un premier temps, il faut vous inscrire avec votre compte Github (Simple et Efficace).

Sur votre projet, à la racine de ce dernier, on va créer un fichier nommé : « .travis.yml ». Ce fichier est le point d’entrée de travis pour qu’il s’exécute sur votre projet.

On va le configurer et l’utiliser les deux derniers articles (Tests Unitaires, Fixtures) pour vérifier si tout marche comme il faut.

language: php
sudo: false
cache:
    directories:
        - $HOME/.composer/cache
        - $HOME/symfony-bridge/.phpunit

warnings_are_errors: false

services:
    - mysql

php:
    - 7.2

install:
    - composer install --prefer-dist --no-interaction
    - php bin/console doctrine:database:create --env=test
    - php bin/console doctrine:schema:update --force --env=test
    - php bin/console doctrine:fixtures:load -n --env=test

script:
    - ./vendor/bin/simple-phpunit --coverage-text --colors

Au secours !!! Gary veut nous noyer ! :O

Oula oui cela fait peur, mais je vais expliquer cas par cas chaque option, ceci dit c’est une version simplifiée d’un fichier de configuration pour Travis.

language

C’est le language en quoi les tests vont être exécuté. On utilisera le PHP.

sudo

Pas besoin de monter en privilège root pour exécuter les tests.

cache:

Pour éviter d’attendre entre chaque test, on peut mettre en cache le composer et phpunit afin d’accélérer le processus.

warnings_are_errors

Alors, je mets par défaut à false pour éviter de me soucier des fonctionnalités déprécier. Mais si vous voulez vraiment avoir une application avec l’ensemble de votre code à jour je vous conseille de mettre à true. Cela peut vous permettre de ne pas avoir une mauvaise surprise sur une mise à jour.

services

L’ensemble des services qui vous permettra de simuler un environnement, une base de données, un elasticsearch, un rabbitmq etc. Par défaut, il ne charge aucun service pour assurer la performance des tests.

php

Comme on va utiliser PHP, on aura besoin de spécifier les versions d’environnement qu’il aura besoin pour faire fonctionner nos tests. On peut spécifier plusieurs versions différentes, mais pour notre exemple on aura besoin d’une seule version.

install

Ah, on y arrive, c’est les scripts qui vont permettre de mettre en place l’environnement de tests. Pour ma part, j’ai décidé d’installer les bundles dont j’ai besoin, la base de données et les fixtures de notre dernier article.

script

Ici, on lance les scripts de tests unitaire. Petite chose que je rajoute c’est un système de coverage pour pouvoir voir si mes tests couvrent l’ensemble de mes fonctionnalités ou pas.

Un peu plus de détail

Comme vous pouvez le remarquer, il y a des options dans les lignes de commandes qui seront importants à savoir.

–env

Permet de choisir l’environnement pour exécuter la commande pour nos tests on force celui de tests alors il va utiliser la configuration du fichier « .env.test« .

doctrine:fixtures:load -n

L’option -n permet de passer à oui la demande de vide la base de données avant d’exécuter les fixtures.

Configuration des tests .env et phpunit

Maintenant, je vais configurer le projet pour qu’il puisse avoir un environnement de test pour Travis. Le fichier .env.test sera utile pour différencier notre environnement de production et notre environnement de test.

###> symfony/framework-bundle ###
APP_ENV=dev
APP_SECRET=32bb1968190362d214325d23756ffd65
DATABASE_URL=mysql://root@127.0.0.1/travis_demo
#TRUSTED_PROXIES=127.0.0.1,127.0.0.2
#TRUSTED_HOSTS='^localhost|example\.com$'
###< symfony/framework-bundle ###

Par rapport à votre .env.test il y a DATABASE_URL qui se rajoute, qui permet d’avoir sur travis une connexion à une base de données. Pour avoir plus d’information au niveau de la connexion : Lien .

Maintenant, il faut commit et push l’ensemble de nos modifications pour voir ce qu’il se passe sur Travis.

Travis CI – Dernier test sur la modification sur demo-for-blog

Maintenant on peut voir sur Travis, qu’il lance les tests sur chaque modification qu’on enverra sur le dépôt git sur Github. A savoir qu’il envoie des mails des résultats.

Dans un prochain article concernant les tests, on effectuera des tests fonctionnelles qui permettra de tester nos fonctionnalités.

Si vous voulez soutenir le blog, n’hésitez pas à me faire une donation, merci